Pourquoi l'affacturage ?

Qu'est-ce que l'affacturage : sa définition, son mécanisme, son coût.

Définition:

L'affacturage est la prise en charge du poste clients d’une société (l’adhèrent), par une entreprise d’affacturage (le factor).
Simultanément à l’émission de factures, l’adhérent les cède au factor (à condition qu’il ait préalablement agréé le débiteur) qui se charge ensuite :

  • d’opérer le recouvrement des créances ;
  • d’en garantir la bonne fin, même en cas de défaillance momentanée ou permanente du débiteur;
  • de régler, par anticipation, tout ou une partie du montant des créances transférées.

Descriptif:

le factor garantit la bonne fin du poste client, puisqu'il se charge de la relance, du recouvrement et prend le risque de non paiement éventuel du débiteur. Le factor peut en outre, régler par anticipation tout ou une partie des créances qui lui sont transférées.

Le mécanisme de l'affacturage schématisé



La technique de l'affacturage se distingue de l'assurance crédit "classique" en prenant en charge la totalité de la gestion de la facture dès la remise de la créance, l'assurance crédit en revanche n'intervient qu'en cas de défaillance du débiteur. Après aussi l'écoulement d'un délai de carence, et ne rembourse qu'une partie dite quotité, de la créance douteuse.

En pratique, les activités de base des sociétés d'affacturage se sont rapidement développées et se composent maintenant de trois métiers distincts. L'affacturage est à la fois un procédé de recouvrement, une technique de garantie des risques et, éventuellement, un moyen de financement des créances.

  • Simultanément à l’émission de factures, l’adhérent les cède au factor (à condition qu’il ait préalablement agréé le débiteur) qui se charge ensuite :
    • d’opérer le recouvrement des créances ;
    • d’en garantir la bonne fin, même en cas de défaillance momentanée ou permanente du débiteur;
    • de régler, par anticipation, tout ou une partie du montant des créances transférées.
  • La rémunération du factor comporte deux volets : la commission d’affacturage et les frais financiers, encore appelés commission de financement, prélevés sur les avances réalisées. La première rémunère la partie service (gestion des comptes clients, recouvrement des créances) et la partie garantie contre les impayés. Leur taux varie d’un factor à l’autre, en fonction des contrats, du chiffre d’affaires, du nombre de clients, du risque d’impayé. Les frais financiers sont fonction de l’entreprise et des garanties données. Ils rémunèrent le crédit consenti par le factor qui paie avant l’échéance.


  • A réception d'un projet de contrat, ne vous laissez pas immédiatement rebuter par un coût que vous jugeriez excessif, en effet, non seulement le factor va prendre en charge un certain nombre de taches que vous n'aurez plus à effectuer et qui se transformeront de frais fixes en frais variables.
    Par ailleurs, les possibilités de tresorerie offert par le factor, peuvent vous permettre d'obtenir un escompte pour paiement comptant, d'acheter un "lot", de prendre un marché à forte marge mais à paiement long ...

L'intéret de l'affacturage

L'affacturage est souvent décrit comme la meilleure solution pour un chef d'entreprise de se consacrer pleinement à son métier.
En effet en externalisant les fonctions "improductives" il devient totalement opérationnel en toute liberté d'esprit sachant :

  • ses clients sélectionnés et surveillés,
  • son financement rapide assuré, sans négociations épiques avec le banquier, en cas d'à coup, de saisonnalité ou de croissance linéaire, sans autre obligation que l'agrément de ses clients par le factor,
  • sa trésorerie améliorée par la rotation du poste clients (DOS) et à l'abri de définancement ou débit à l'échéance.
© 1999 - 2020 Hogesco