La caution

Vous seriez en droit de vous demander pourquoi le cabinet HOGESCO intervient aussi dans la caution dont la définition est exactement l'inverse de celle de l'assurance crédit. En effet c'est le débiteur qui va demander à un tiers de se porter garant pour son compte auprès d'un fournisseur.

En cas d'appel auprès d'un organisme de caution la procédure de constitution du dossier est relativement lourde. Contrairement à un banquier qui connaît son client et le suit au jour le jour, le cautionneur ignore tout de vous.
En revanche, l'intérêt de faire appel à un organisme spécialise peut vous permettre d'augmenter d'autant le montant global des facilités bancaires qui vous sont accordées.

Il existe principalement trois type de caution :


  • à dominantes légales, qui permettent d'exercer une profession (droits d'accises, Entreprise de Travail Temporaire, exploitation de carrières ...)
  • à dominantes économiques qui garantit l'obligation de faire (caution de bonne fin, retenues de garantie des marchés, de soumissions, d'adjudictions)
  • à dominantes financières pour l'obligation de payer (restitution d'acomptes de marché, achat de coupes de bois, aval fournisseurs)


Donc la caution, mis à part qu'elle peut être obligatoire, peut avoir une forte influence sur la trésorerie de l'entreprise,

  • qu'elle optimise (en permettant d'anticiper une rentrée, décaler une sortie)
  • qu'elle augmente (en libérant des lignes bancaires)
  • qu'elle améliore (par un crédit fournisseurs sécurisé)


Mais attention l'obtention d'une caution et son coût sont fonction de la structure bilantielle du demandeur et de sa surface financière, car là aussi contrairement à l'assurrance crédit c'est au souscripteur que s'intéresse le cautionneur. Beaucoup de dossiers sont refusés pour ces motifs.

© 1999 - 2019 Hogesco